Achat seconde résidence : quel pays et pourquoi ?
3 avril 2017
0 ommentaires
Partager

Achat seconde résidence : quel pays et pourquoi ?

L’achat d’une résidence secondaire n’est pas seulement une question de coup de coeur, il s’agit d’un véritable investissement qui doit être réfléchi. Il faut notamment tenir compte de la fiscalité (TVA, taxe foncière) du pays dans lequel on compte investir. Voici l’une des possibilités qui s’offrent à vous dans ce domaine.

Investir dans un appartement en Espagne, le dépaysement conjugué à la proximité

Tout d’abord, l’Espagne, tout comme le Portugal, n’est pas très éloignée de la France. En matière d’investissement immobilier c’est l’une des destinations qui s’imposent lorsque l’on souhaite être dépaysé sans avoir à traverser le monde entier. L’offre en matière de résidences secondaires ne laisse que l’embarras du choix aux futurs acheteurs. Il est aussi simple de trouver un bel appartement au coeur d’une ville animée comme Barcelone ou Madrid, qu’une villa isolée au coeur de l’Andalousie. Le coût de la vie y est bien plus bas qu’en France et il en va de même pour toutes les questions de taxe foncière et autres dépenses inhérentes à l’investissement immobilier. De plus, la situation stable dans ce domaine assure la pérennité de ces avantages dans la durée.

Achat seconde résidence, quels avantages pour un propriétaire français ?

Investir en Espagne est judicieux à de nombreux égards. A commencer par des démarches très simples :

• L’obtention d’un NIE ou Numéro d’Identification Etranger
• La vérification des documents fournis concernant le logement est recommandée
• L’établissement d’un compromis de vente (comme en France)
• La signature du contrat de vente
• La signature de l’acte authentique devant notaire
• Le paiement de l’impôt des transmissions de biens

Au niveau « Taxe et impôts divers », il faut prévoir l’impôt foncier, les charges de communauté, l’assurance, l’impôt sur le revenu (imposé, que l’on soit ou non résident permanent en Espagne) et l’impôt sur les plus-values de capitaux. En termes d’imposition, bien que la liste semble longue, l’investissement immobilier en Espagne reste réellement avantageux.

Les prix sur le marché immobilier espagnol sont également moins élevés. Réaliser un achat seconde résidence vous coûtera moins cher qu’en France. En effet, il est possible, par exemple, de trouver une superbe villa avec trois ou même quatre chambres et un jardin, le tout à proximité de la mer pour un budget équivalent à celui d’un petit appartement de type studio à Nice.

Commentaires

Auccun commentaire ! Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Vos données seront en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Aucune autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *