Investissement locatif : un placement idéal pour une retraire paisible
1 septembre 2015
2 commentaires
Partager

Investissement locatif : un placement idéal pour une retraire paisible

Avec la conjoncture économique actuelle, mieux vaut préparer sa retraite dès maintenant en choisissant un placement pérenne. L’investissement locatif reste la meilleure solution pour faire face aux aléas économiques et de la vie. Les points essentiels.

Pourquoi l’investissement locatif ?

L’investissement dans la pierre à titre locatif est un véritable gage de sureté une fois à la retraite. C’est un bon placement permettant à la fois de se constituer un patrimoine à transmettre et de bénéficier de revenus complémentaires mensuels grâce aux loyers. De nombreux dispositifs sont également mis en place par le gouvernement afin que les investisseurs puissent bénéficier de réductions d’impôts. Tous ces avantages financiers permettent ainsi de financer d’autres projets comme les voyages, les études de ses enfants, etc.

Pour quelle stratégie patrimoniale opter ?

Miser sur l’investissement immobilier locatif d’odalys-patrimoine.com pour améliorer sa retraite passe d’abord par le choix d’une stratégie patrimoine bien définie. L’idée est de définir l’utilité et l’utilisation du placement en se posant les bonnes questions, de type le logement est-il destiné à la revente, à la location, ou à être habité. Comme pour tout projet immobilier locatif, le choix de la ville, du quartier et du type de logement est toujours une priorité. Si l’objectif de l’investissement immobilier est de louer tout simplement le bien acheté, il faudra miser sur sa qualité et son emplacement.

Achat neuf ou ancien ?

Entre logement ancien ou neuf, les dispositifs de défiscalisation sont différents, mais mieux vaut choisir la seconde option. La loi Pinel par exemple permet une réduction importante d’impôt. En optant pour le régime LMNP ou loueur en meublé non professionnel, l’investisseur bénéficiera également d’une défiscalisation sur ses revenus locatifs pendant 30 ans, mais sous certaines conditions. D’autres avantages fiscaux comme la loi Scellier viendront compléter les avantages fiscaux en fonction du statut du propriétaire.

Commentaires

  1. […] du capital de l’emprunt. Notons que les propriétaires en Suisse sont soumis au paiement de l’impôt sur la valeur locative (impôt lié aux potentiels revenus générés si le bien était […]
  2. […] les plus-values de capitaux. En termes d’imposition, bien que la liste semble longue, l’investissement immobilier en Espagne reste réellement […]

Ecrire un commentaire

Vos données seront en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Aucune autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *