Vente d’un bien immobilier : 5 erreurs à éviter
2 juillet 2018
0 ommentaires
Partager

Vente d’un bien immobilier : 5 erreurs à éviter

Vendre une maison est un projet délicat qui ne doit pas se faire sur un coup tête. Il faut savoir bien estimer la valeur du bien en vue de trouver le bon acheteur. Pour augmenter ses chances dans un milieu de plus en plus concurrentiel, il y a quelques règles à suivre. Selon les spécialistes, la plupart des personnes qui mettent en vente un bien immobilier commettent des erreurs susceptibles d’être très lourdes de conséquences. En voici 5 qu’il faut impérativement éviter.

1 – Engager un agent immobilier sur de mauvaises bases

Un agent immobilier doué pour l’achat d’un bien n’est pas forcément efficace dans la vente. Durant la recherche du bon mandataire, il faut se focaliser sur les expériences au niveau des ventes conclues durant ses années d’exercice. Il ne faut pas non plus se fier à la bannière d’affiliation. Le plus important est de dénicher un professionnel compétent, qu’il appartienne à une agence ou travaille à son compte. Il vaut mieux engager un expert autonome qui tiendra le rôle de bon conseiller indépendant dans l’immobilier plutôt qu’un agent beau parleur incapable de vous accompagner dans chaque étape de la vente.

2 – Mal évaluer son bien

L’estimation d’une maison à vendre est toujours une tâche délicate. Il faut bien se renseigner sur la réalité du marché actuel. Un bien sous-estimé peut attirer beaucoup d’acheteurs potentiels mais vous en sortirez perdant. D’un autre côté, un bien surestimé peinera sûrement à trouver bon acquéreur à cause de la concurrence devenant de plus en plus rude. Vous risquez donc de perdre un temps précieux. Ici encore, les services d’un conseiller immobilier professionnel sont fortement recommandés.

3 – Ne pas remettre en état avant la mise en vente

Certaines personnes souhaitant céder un bien immobilier ne se rendent pas compte que quelques coups de jeune peuvent tout changer. Il ne s’agit pas de faire des grands travaux complexes et onéreux. Le but est de faire bonne impression auprès des acheteurs potentiels. Vous pouvez repeindre le mur, vérifier que le courant passe très bien partout ou encore tailler les arbustes du jardin. Il est important de montrer que c’est une maison où il faut fait bon vivre.

4 – Dissimuler les défauts

Pour optimiser vos chances de vendre à un meilleur prix, il faut rectifier tous les vices de la maison autant que possible. En revanche, s’il en reste encore, inutile de les cacher aux intéressés. Cela risque de se solder par une annulation à la dernière minute. Il y aura une perte de temps considérable et votre image sera ternie. Pour chaque visite, prenez le temps de montrer un maximum d’endroits pour éviter les mauvaises surprises.

5 – Choisir un mauvais timing

Oui, il y a une période propice aux ventes immobilières et c’est durant les vacances d’été. Les gens ont le temps de déménager et les enfants n’ont pas à changer d’école au beau milieu de l’année scolaire. Mettre en vente une maison lorsque la demande est faible peut coûter cher en temps et en argent. Sachant qu’une vente se fait généralement en 3 mois, il faut penser à publier les annonces à partir du mois de mars.

Commentaires

Auccun commentaire ! Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Ecrire un commentaire

Vos données seront en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Aucune autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *